LE BONHEUR DES SENIORS

forum de discussions, d'information, de partage
 
AccueilPortail****S'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 ALMANACH DU FAMILISTERE 1932

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
sissi
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 70
Localisation : dammartin en serve
Emploi : retraité
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: ALMANACH DU FAMILISTERE 1932   Jeu 7 Mar - 19:25


BIZARRERIES

Pourquoi dit on : qui vit ses veines, voit ses peines, alors que c'est lorsqu'on n'a pas de veine qu'on a des peines ?

On dit : un embarras de voitures, quand il y a beaucoup trop de voitures,

et: un embarras d'argent, quand il n'y a pas d'argent;

amicalement sissi

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Image and video hosting by TinyPic
papymarc3
Seniors
Seniors
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3073
Age : 75
Localisation : toulouse
Emploi : retraite boulanger patissier'traiteur)
savoir-faire : cuisine
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: ALMANACH DU FAMILISTERE 1932   Ven 8 Mar - 6:56

Revenir en haut Aller en bas
Image and video hosting by TinyPic
Jényfer Senior
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15180
Age : 65
Localisation : les yvelines
Emploi : retraitée
loisirs : la toile
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: ALMANACH DU FAMILISTERE 1932   Ven 8 Mar - 18:20



Qui voit ses veines, voit ses peines

Dans les artères, le sang, venant directement du cœur, est d'un rouge éclatant. Des artères il passe dans les veines, par de petits vaisseaux disséminés sur tout sou parcours, et là il devient noir. Cette couleur noire est engendrée par l'acide carbonique et d'autres matières provenant de l'usure des tissus de notre corps.

Le sang artériel ou rouge est chargé de porter à tout l'organisme les éléments reconstituants qu'il a puisés dans la nutrition et la respiration, et le sang veineux ou noir est chargé d'emporter les produits de l'usure des tissus, pour les éliminer ensuite par les poumons, la peau et les reins. L'un apporte sans cesse les matériaux de la vie; l'autre les emporte sans cesse, quand leur fonction est accomplie. Une interruption de quelque durée amènerait la mort, et nous serions forcés de manger constamment pour vivre, si le sang n'avait le pouvoir de puiser des éléments dans les réserves qui existent dans les organes. Encore ces éléments de peuvent-ils être utilisés qu'à condition d'être mis en contact avec l'oxygène de l'air par la respiration. C'est pour cela qu'il nous faut respirer sans interruption.

Le sang veineux devant sa couleur noire à l'acide carbonique, résultat de la combinaison du carbone du corps avec l'oxygène absorbé par la respiration, et aux produits usés des tissus qu'il entraîne avec lui, — il devient clair que le sang veineux d'un homme est plus noir, s'il travaille beaucoup, c'est-à-dire si ses tissus s'usent beaucoup. Celui qui travaille fort est obligé de respirer plus souvent; il absorbe donc plus d'oxygène, et la production de l'acide carbonique devient plus abondante. Donc les veines sont plus visibles, leur contenu est plus noir, chez celui qui travaille, qui se donne de la peine, que chez celui qui reste oisif.

Le résultat sera le même chez une personne débilitée ou malade, qui ne pourra plus manger, ou ne pourra manger que fort peu. Le sang artériel nu recevant presque plus d'éléments reconstituants, laissera les tissus en détresse; et comme le travail de la vie ne subit pas d'interruption, ces tissus perdront peu à peu leur réserve qui continuera à s'en aller par le sang veineux; ils maigriront et finiront par devenir presque transparents, car le sang artériel ne sera plus assez riche pour leur donner une couleur rose. Les veines seront d'autant plus visibles.

Donc, qu'il s'agisse de l'usure des tissus par un travail matériel pénible ou par la maladie, le dicton a raison de dire : qui voit ses veines voit ses peines.

Et comme les souffrances morales produisent sur le corps le même effet que les souffrances matérielles, le dicton a encore raison, s'il s'applique aux peines du cœur.

_________________
Bonne ballade au Bonheur des Seniors


Amitiés

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lebonheurdesseniors.com Image and video hosting by TinyPic
sissi
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 70
Localisation : dammartin en serve
Emploi : retraité
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: ALMANACH DU FAMILISTERE 1932   Ven 8 Mar - 19:25

ok jenny, nous faisons un fine équipe avec marc merci a tous
sissi

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Image and video hosting by TinyPic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALMANACH DU FAMILISTERE 1932   

Revenir en haut Aller en bas
Image and video hosting by TinyPic
 

ALMANACH DU FAMILISTERE 1932

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE BONHEUR DES SENIORS :: LES SUJETS EN LIGNE :: ALMANACH DU FAMILISTERE 1932 -